Les nouveaux détecteurs radars

 
Quel automobiliste n'a jamais rêvé de prévoir à l'avance la présence des radars et ainsi de rouler sans risquer aucune amende ?

 

Plusieurs dispositifs permettent d'anticiper la présence de dispositifs de contrôle de la vitesse (et maintenant, de l'arrêt aux feux rouges). Mais attention, si certains sont légaux, d'autres sont passibles de sanctions sévères.

 

Ainsi, les avertisseurs de radars, bien que dans le collimateur des autorités, demeurent légaux. À l'opposé, les détecteurs de radars, qui remarquent les ondes envoyées par les radars et préviennent ainsi les conducteurs, sont totalement prohibés. Les contraventions sont lourdes, et le passage devant un juge généralisé.

 

Dorénavant interdits sur l’ensemble de l’Hexagone, les avertisseurs de radars ont depuis janvier 2012 laissé la place aux outils d’aides à la conduite. Que savez-vous des nouveaux détecteurs radars ? Les nouveaux détecteurs radars : des outils d’aide à la conduite Sécurité routière oblige ! Le décret 2012-3 du 3 janvier 2012 annonce bel et bien la fin des appareils détecteurs de radars. Eh oui, plus que jamais décidées à bannir définitivement ces gadgets jugés illégaux, les autorités compétentes ont déjà saisi depuis le début de l’année pas moins de 600 avertisseurs de radars. De quoi dissuader les conducteurs malintentionnés. Attention cependant, cette nouvelle disposition ne sonne pas définitivement le glas des ces types appareils, parce que les nouveaux détecteurs radars sont tout de même tolérés, à condition bien sûr que ceux-ci entrent dans la catégorie des outils d’aide à la conduite. À partir de maintenant donc, il n’est plus question d’entendre le petit son « bip bip » à l’approche d’un radar, au risque de vous exposer à une amende salée de 1500 €. Les nouveaux détecteurs radars : faites la mise à jour de vos appareils ! Si les nouveaux détecteurs radars sont donc qualifiés d’outils d’aide à la conduite, c’est que ces engins seront surtout utilisés dans le but de détecter les zones dites de danger et non pour vous avertir de la localisation de radar. Mais comment donc savoir si l’appareil en votre possession est conforme à la loi ou pas ? Rien du plus simple, si votre GPS est équipé d’un détecteur de radar, vous n’avez seulement qu’à le désactiver et le tout est joué. Par la suite, vous devez procéder à une mise à jour de votre nouveaux détecteurs radars pour que celui-ci soit bien conforme à la loi. Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous adresser sur le web du constructeur et y télécharger l’update correspondant.
En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, cliquez-ici