Parfois, sur Internet, on peut tomber sur des annonces a priori alléchantes, de la forme "achat point permis de conduire : achetez plusieurs points et sauvez ainsi votre permis."

 

Une pratique illégale et risquée

Depuis plusieurs années, on a vu se développer un marché parallèle consacré au permis de conduire, permettant d'éviter de perdre une partie de son capital en cas d'infraction, avec des prix variant de 250 euros à 500 euros le point. On a même vu la création de sites spécialisés.

 

Le principe est simple : une personne disposant de la totalité de son permis de conduire, ou ne conduisant plus, décide d'accepter l'entière responsabilité d'une infraction. Cette personne attestera sur l'honneur être au volant du véhicule. Elle se verra facturée le montant du procès-verbal, et perdra aussi les points en relation avec la faute commise.

 

Mais une telle pratique est totalement illégale. Dans l'absolu, les contrevenants risquent une amende de 1500 euros, ainsi que trois ans et 45 000 euros d'amendes pour faux et usage de faux.

 

Qui plus est, les arnaques en la matière sont fréquentes. Vous vous imaginez aller porter plainte ? Bonjour monsieur l'agent, je viens déposer plainte car je me suis fait arnaquer en voulant commettre un achat de point permis de conduire. C'est un peu comme si vous attaquiez votre revendeur de cannabis.

 

 

Achat point permis de conduire : et si vous optiez pour un stage de récupération ?

 

Plutôt que de commettre un délit, si vous suiviez un stage dans votre ville ? Vous pouvez suivre un stage tous les deux ans, et celui-là vous rendra quatre points. Il suffit de faire preuve d'un peu de prudence, et ce rythme devrait largement suffire à vous permettre de conserver votre précieux permis de conduire.

 

En poursuivant votre navigation sur notre site internet, vous acceptez que des cookies soient placés sur votre terminal. Ces cookies sont utilisés pour sécuriser votre connexion, faciliter votre navigation et permettre l'élaboration de statistiques. Pour obtenir plus d'information sur les cookies et vous y opposer, cliquez-ici